Momentos Cariocas

Carioca, Flamengo, Bottafogo.
Le métro qui m’emporte vers l’océan est un patchwork parfumé et coloré de peaux qui transpirent et qui collent. Des licornes, des Batman et des Wonderwoman, des masques et des paillettes – azul rosa vermelho verde. Le Brésil, j’en reve depuis des mois et c’est un beau hasard de dates si j’arrive à Rio en plein Carnaval. J’ai de la chance ! La cadence du métro s’accélère. Un groupe improvisé de musiciens donne le tempo et toute la rame reprend en coeur Apesar de Você et Você partiu meu Coraçaõ – o qué Safadao ? C’est mon premier jour à Rio, mon premier jour en Amérique du sud et je vis mon premier bloco dans le métro !

Sur le Pain de sucre, l’ascension en téléphérique vaut le coup d’oeil

Santa Teresa

Du coté de Bottafogo, l’ancien cotoie le flambant neuf

Leblon, Ipanema, Copacabana, Leme.
Sur la plage à Ipanema, j’oublie instantanément l’existence du mot Hiver. Le soleil est intense, la chaleur est suffocante, les vagues sont ultra puissantes. Je suis médusée par la combinaison des montagnes tranquilles, de la violence de l’océan et des iles flottantes qui font face à la plage. Agua, agua ! Gelada, gelada ! Autour de moi, des vendeurs de barbapapas et de bikinis enjambent transats et parasols. Au détour d’une fesse ou d’un torse nu, il leur arrive de croiser le chemin des collecteurs de canettes vides et des transporteurs de glaçons qui approvisionnent les stands de noix de coco. Derrière moi je perçois la rumeur enivrante d’une samba de Carnaval. Rio est vivante !

Ipanema Praia

« Selfie, selfie! » entre Ipanema et Copacabana

Leme Praia

Cachaça, brigadeiro, açai.
Je pourrais aussi écrire caipirinha, tapioca, feijoada, maracuja, pao de queijo…Rio s’écoute, Rio se chante, Rio se goute et Rio se danse. Cette semaine à Rio est une très belle introduction pour mon périple brésilien ! J’y reviendrai avec la plus grande joie ! 

Du haut des Dois Irmaos, on entend la rumeur de l’insatiable Carnaval

Versailles au Sambodromo !

——————————————————————————

Carioca, Flamengo, Bottafogo.
The metro that brings me to the ocean carries a perfumed and colorful patchwork of sweaty and sticky skins. Unicorns, Batmen and Wonderwomen, Carnival masks and glitters – azul rosa vermelho verde. I have been dreaming about Brazil for months and it is a happy coincidence of flight dates to be here during Carnival. I feel absolutely lucky ! The metro speeds up. A group of musicians comes out of nowhere and gives the beat. Everybody sings together Apesar de Você and Você partiu meu Coraçaõ – o qué Safadao ? Today is my first day in Rio, my first day in South America and I am living my first bloco in the metro !
Leblon, Ipanema, Copacabana, Leme.
On Ipanema beach, I instantely forget about the meaning of the word Winter. The sun is intense, the day is sultry, the waves are utmostly powerful. I remain dumbfounded by the combinaison of peaceful mountains, violent ocean and dreaming islands next to the beach. Agua, agua ! Gelada, gelada ! Around me, men who sell cotton candies and bikinis step over deckchairs and beach umbrellas. From time to time, between a butts and a bare-chest, they cross paths with empty cans collectors and ice cubes carriers who supply coconut stalls. On the street behind I can hear the exhilarating rumors of a Carnival samba. Rio is alive !
Cachaça, brigadeiro, açai.
I could also add here the words caipirinha, tapioca, feijoada, maracuja, pao de queijo…Rio is to be heard, sang, tasted, danced. This week in Rio was the best introduction to my Bresilian stay. I would come back there with ultimate joy ! 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s